Le 1er Forum Deadman Wonderland de France, propose les tous derniers scans pour satisfaire les fans !
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 lire les articles sur Deadman Wonderland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lord brook

avatar

Messages : 439
Points : 826
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 25
Localisation : France

MessageSujet: lire les articles sur Deadman Wonderland   Jeu 11 Nov - 14:24

Les articles sur le manga Deadman Wonderland


Les articles sur deadman wonderland sont de plus en plus nombreux depuis sa sortie en France, C'est pourquoi j'ouvre ce topic pour vous les faire partager Smile !

Critique de Air Le Mag
en Octobre 2010

- "Gagner ou mourir [...]. Un shônen bourré d'énergie et servi par un dessin qui allie esthétique et sens du spectaculaire."

Critique du Staff de Manga-Sanctuary.com sur le tome 1
-critique de Skeet : samedi 9 octobre 2010

Deadman Wonderland fait partie des Shônen les plus attendus du moment et on comprend assez vite pourquoi dans ce premier tome.

L'idée de départ est, il faut bien l'avouer, assez originale puisqu'elle nous propose une vision futuriste de l'univers carcéral utilisé pour divertir la population !
Un scénario surprenant et intriguant à la fois puisque dans ce premier volume, l'auteur va nous expliquer le fonctionnement de cette prison d'un genre nouveau ce qui immerge automatiquement le lecteur qui va de découverte en découverte au fil des pages.

L’introduction est très courte : en moins de 10 pages, une scène de vie écolière classique tourne au cauchemar et le ton est donné.
L’auteur ne nous dévoile pas grand-chose sur le passé du personnage principal accusé à tort de meurtre.
Cependant, c'est loin d'être le personnage le plus mystérieux de ce manga.
Les hautes sphères du Deadman Wonderland (le nom de la prison qui sonne comme le nom d'un parc d'attractions) ainsi qu'une jeune fille rencontrée assez rapidement par notre héros suscitent beaucoup d'interrogations.
On comprend donc rapidement que chaque personnage va avoir son importance et aucun n'est vraiment stéréotypé, ce qui est plutôt plaisant.
Le personnage de Shiro, la jeune fille mystérieuse qui vient à la rencontre de notre héros, est le personnage le plus énigmatique : effrayante et naïve à la fois. On sait d'avance qu'elle va jouer un rôle important dans cette histoire grâce à quelques indices laissés par l'auteur dès les premières pages.
Ceux qui connaissent Eureka Seven ne pourront s’empêcher de trouver une ressemblance entre Shiro et le personnage d’Eureka.

De plus, le dessinateur attache une grande importance au design de ses personnages et c’est une vraie réussite à ce niveau. Le papa d’Eureka Seven nous délivre un dessin précis et des visages très expressifs qui traduisent à merveille les sentiments des protagonistes.
L’action est également au rendez-vous et le tout reste très clair pour le lecteur qui ne va pas se rendre compte qu’il est déjà arrivé à la fin du tome.

Deadman Wonderland débarque avec brio dans le monde du Shônen en nous offrant une histoire originale, des personnages intéressants et un dessin vraiment réussi.
Grâce à un savant mélange de quelques scènes violentes et de découverte de cette prison pas comme les autres, Deadman Wonderland saura ravir les amateurs de Shônen et de Seinen.

-critique de chris936 : dimanche 17 octobre 2010
Un mystérieux "homme en rouge" massacre toute une classe. Le seul élève survivant, Ganta, est accusé de ces meurtres et envoyé dans une prison pas comme les autres : celle de Deadman Wonderland. La direction de celle-ci n'hésite en effet pas à organiser des "jeux" assez morbides qui coûtent la vie à la plupart des prisonniers qui y participent, le tout sous les yeux de spectateurs qui croient à une mise en scène. Dans ces conditions, pourquoi participer à des épreuves aussi dangereuses ? Notamment à cause de la "règle de la mort", l'une des nombreuses particularité de cet établissement pénitentiaire un peu à part.

Après une brève introduction, on se retrouve déjà dans les murs de la prison, découvrant petit à petit ses spécificités en même temps que Ganta. À Deadman Wonderland, mieux vaut ne pas trop se faire remarquer, ni par les gardiens, ni par les autres prisonniers, car les uns comme les autres n'hésitent pas à brutaliser les plus faibles. La mort des détenus ne semble pas non plus poser trop de problème, comme on le constate très vite. Comment Ganta va-t-il pouvoir se tirer de cet environnement plus qu'hostile ?

Le lecteur est déjà amené à se poser beaucoup de questions dès ce premier tome, car on assiste à beaucoup de choses qui demandent à être éclaircies. Certains personnages sont également très énigmatiques, c'est le moins qu'on puisse dire.
Cependant, malgré toutes ces interrogations, on n'a vraiment pas l'impression d'être perdus. Malgré le fait qu'on ne sache pas encore grand-chose, ce que l'on apprend dans ce volume suffit amplement à nous le faire apprécier fortement. Il faut dire que les "spectacles" organisés par la prison ainsi que le caractère bien trempé de ses pensionnaires sont d'excellents atouts, de même que le trait très agréable du mangaka.

C'est donc plein d'espoir pour la suite et agréablement surpris que l'on referme ce premier tome de Deadman Wonderland. Ce shônen dispose d'un énorme potentiel, et on espère vivement qu'il saura l'exploiter suffisamment. Une très bonne entrée en matière.

source : http://www.manga-sanctuary.com/manga-deadman-wonderland-vol-1-simple-s6851-p32199.html

Critique de Addiction
en Octobre 2010

- "Un suspens tenu, pour une série qui rappellera l'univers implacable de Gunnm."

Critique de Canal BD Manga
en Septembre/Octobre 2010

- "Ce shonen manga post-apocalyptique [...] surprend tout d'abord par son thème et son ton, à la fois loufoques et inquiétants. Le superbe character design, en particulier de Shiro, et un scénario millimétré finissent de séduire le lecteur qui n'a qu'une hâte en terminant les premiers volumes : retourner dans cette infernale prison, pour en savoir plus..."

Critique de Lire-en-tout-genre.fr
en Octobre 2010

- Après avoir vu se faire massacrer tous les élèves de sa classe par un homme en rouge, Gonta est accusé et envoyé en prison. Dans cette prison très spéciale, il va vite comprendre que les règles sont une question de vie ou de mort. Pour manger, s'habiller ou faire toute activité, il faut dépenser des points, à condition d'en avoir. Et pour survivre, il faut avaler un bonbon qui contient un antidote, tous les trois jours, sinon c'est la mort assurée. Et tout cela, c'est sans compter sur les gros durs qui font régner leur propre loi...
Heureusement, Gonta va trouver du soutien auprès d'une jeune fille assez étrange, habillée d'une combinaison toute blanche. Mais son plus gros atout sera sa propre force, un pouvoir inimaginable, qu'il n'est pas le seul à détenir et qui l'a fait atterrir dans cette prison très spéciale...

Le scénario de base pourrait paraître classique mais il se complexifie au fil des pages surtout avec l'apparition de personnages tous aussi étranges les uns que les autres. Chacun des personnages principaux semble avoir une importance particulière et un rôle bien défini, mais dont on ignore encore tout. L'intrigue est particulièrement prenante dès les premières pages, avec le massacre de la classe de Gonta. L'auteur sait comment y faire pour nous donner envie de découvrir la suite en nous donnant des informations au compte-goutte sans pour autant nous faire languir. Les dessins quant à eux, sont très plaisants et d'une grande précision.

Pour découvrir cette série, je vous conseille de lire les deux premiers tomes, les choses changeant de tournure assez radicalement dans le second tome. Et c'est ça qui plait, car on ne sait pas du tout où l'auteur nous emmène ! A noter que pour moi, cette série a sa place dans les mangas pour public averti pour cause de scènes violentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lord brook

avatar

Messages : 439
Points : 826
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 25
Localisation : France

MessageSujet: Re: lire les articles sur Deadman Wonderland   Jeu 11 Nov - 19:35

Critique de bulles-et-onomatopees.blogspot.com
lundi 18 octobre 2010

-Injustement accusé d'avoir tué ses camarades de classe, Ganta est condamné à mort et incarcéré dans la seule prison privée du Japon : Deadman Wonderland. Cet établissement très particulier est en fait une sorte de croisement entre le pénitencier et le parc d'attraction. Ce sont les détenus qui en sont les attractions, participants à des jeux mortels et des combats très violents.

Deadman Wonderland justifie son fonctionnement en reversant des fonds pour reconstruire Tokyo qui a été victime d'un terrible tremblement de terre dix ans auparavant. Ganta va réussir à se faire des alliés, dont Shiro une étrange jeune fille. Il devra tout faire pour rester en vie et réussir à prouver son innocence.

Le premier tome de Deadman Wonderland démarre très fort. Après une introduction rapide, Ganta se retrouve très rapidement dans la prison et y découvre les règles mais aussi quelques secrets. S'en suit un survival game bien mené, qui n'est pas sans rappeler le célèbre roman de Stephen King "Running Man". Le héros fait preuve de bon sens et de courage tandis que sa nouvelle amie se montre plutôt excentrique mais également mystérieuse.

Ce premier volume se termine par une découverte étonnante au sujet du personnage principal et détermine le ton du deuxième tome, sorti simultanément en librairie. L'histoire devient alors un peu plus classique avec certains codes habituels du shonen, mais n'en demeure pas moins intéressante pour autant. Pas mal d'action, d'intrigue, un peu de gore le tout dans un concept original, la lecture se fait fluide et l'on arrive assez vite à se familiariser avec les personnages.

Côté dessins le chara-design de Jinsei Kataoka est vraiment bien rendu. Les protagonistes sont très réussit et attachants. La prison/parc d'attraction n'est pas en reste, les pages couleurs du début en propose même une vision d'ensemble très attirante. Les scènes d'action sont lisibles et bien découpées, les cadrages sont dynamiques et variés, le titre est visuellement très agréable.

Avec ses beaux dessins et son concept qui sort de l'ordinaire, Deadman Wonderland possède un bon potentiel, espérons que la série continue sur cette lancée.

L'article sur le site a aussi une vidéo pour la promotion des deux premiers tomes de Deadman Wonderland.
source : http://bulles-et-onomatopees.blogspot.com/2010/10/deadman-wonderland-kataoka-kondou.html

Critique du Staff de Manga Sanctuary.com sur le tome 2
-critique de Skeet : samedi 9 octobre 2010

Après un premier tome très accrocheur, l'histoire se poursuit mais prend une tournure assez différente suite à l'évènement de la fin du premier tome.

Malheureusement, ce qui avait fait l'originalité et l'accroche du premier tome n'est plus présent dans cette suite.
Le réel intérêt du manga résidait pour le moment dans la découverte de cette prison devenue un parc d'attraction où seuls les détenus savent que tous les spectacles sont de vrais jeux mortels.
Or, dans ce deuxième tome, tout ceci est mis de côté pour nous en apprendre plus sur le fameux secteur G.

Bien que potentiellement intéressant pour la suite de l'histoire, ce qui nous est raconté est moins prenant et on n'attend qu'une chose : un retour à la "normale".
On a l'impression que la partie sur la découverte de la prison se passe trop vite et on avait envie d'en savoir plus avant de passer à autre chose.

On ne peut pas non plus dire que ce tome est décevant car le tout est bien mené et le rythme soutenu.
De plus, la fin du tome apporte encore de nouvelles idées et de nouveaux personnages tous plus originaux les uns que les autres ce qui peut laisser présager un troisième tome encore riche en rebondissements.
Une bémol sur ce tome donc et une petite frustration mais ce n'est que le début et la série ne semble pas nous avoir tout dévoilé.

-Critique de chris936 : dimanche 17 octobre 2010
Cherchant à tout prix à retrouver l'Homme en Rouge, Ganta, accompagné de Shiro et Yô, d'autres détenus, enfreint les règles de la prison en ne regagnant pas sa cellule alors que l'ordre lui en a été donné. Le voilà donc pourchassé par les gardes, mais avant que ceux-ci ne parviennent à le retrouver, il aura le temps de rencontrer "Le Corbeau", un homme doté de pouvoirs semblables à ceux qu'il semble avoir récemment obtenus. Ganta découvre alors ce qu'est le véritable Deadman Wonderland. Les détenus ayant de telles capacités sont en effet regroupés ensemble dans un autre secteur et doivent participer à des duels entre eux, sous l'oeil curieux de la direction de la prison et d'autres spectateurs.

Plutôt que de continuer sur le ton du tome précédent, on découvre ici un autre aspect de la prison, inconnu même de la plupart de ses résidents. Ganta en apprend un peu plus sur le curieux pouvoir qu'il doit à l'Homme en Rouge et qui fait de lui un "Deadman". C'est essentiellement autour de ces Deadmen que se déroule ce second tome, qui nous montre, de façon plus classique mais tout aussi réussie, quelques combats opposant 2 adversaires qui ont chacun des pouvoirs spéciaux. Le sort réservé au perdant est à nouveau assez sordide...

De nombreuses questions appellent encore une réponse, et pour certaines d'entre elles, le mystère s'épaissit encore davantage : mais qui est donc cette Shiro au comportement si étrange ? De même pour l'Homme en Rouge, dont on ne sait toujours pas grand-chose, si ce n'est qu'il serait l'origine du pouvoir de tous les Deadmen.

Ce volume 2 parvient très bien à continuer de capter notre attention et à nous donner l'envie d'en savoir plus sur cet univers si particulier.
On espérera cependant que le manga ne s'attarde pas trop sur les duels entre Deadmen. S'ils sont bien faits et qu'on y assiste avec plaisir ici, il serait tout de même fort dommage que Deadman Wonderland se réduise à ça. Nous verrons sans doute dès le tome 3 ce qu'il en sera, mais il est probable que ces craintes ne soient pas fondées : il serait étonnant que les auteurs aient pris la peine de mettre en place un décor aussi intéressant pour se limiter ensuite à nous montrer de simples combats comme on en trouve beaucoup.
Rendez-vous dans le prochain volume pour connaître la suite de ce nouveau shônen qui nous réserve sans doute encore pas mal de (très) bonnes surprises.

source : http://www.manga-sanctuary.com/manga-deadman-wonderland-vol-2-simple-s6851-p32200.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lord brook

avatar

Messages : 439
Points : 826
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 25
Localisation : France

MessageSujet: Re: lire les articles sur Deadman Wonderland   Ven 12 Nov - 16:23

Critique de Manga-News sur le tome 1
-critique de Koiwai : en octobre

Licence assez attendue dans nos contrées, Deadman Wonderland, dernier bébé en date des auteurs de la version papier d'Eureka Seven, débarque enfin.

Dans un futur indéterminé, la ville de Tokyo a été détruite à 70%, 10 ans auparavant, par un grand tremblement de terre. Pour recueillir des fonds visant à reconstruire la capitale, la prison Deadman Wonderland est devenue un lieu touristique, une sorte de parc d'attractions où les visiteurs peuvent assister en spectateurs à des épreuves mortelles où les prisonniers s'affrontent pour pouvoir survivre quelques jours de plus.
Ganta, 14 ans, est un collégien comme les autres, vivant sa vie aux côtés de ses amis et camarades de classe. Mais un beau jour, tout bascule: un étrange homme volant habillé en rouge débarque dans la classe et massacre tous les élèves sans difficulté. Seul survivant, Ganta est accusé à tort d'être le meurtrier, et est incarcéré à Deadman Wonderland...

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Deadman Wonderland entre très vite dans le vif du sujet, puisqu'après même pas une trentaine de pages, Ganta se retrouve déjà emprisonné. Les auteurs ne s'attardent aucunement sur ce qu'était sa vie quotidienne avant l'arrivée de l'homme en rouge, ce qui fait que le lecteur a bien du mal à être happé par le drame, à en ressentir toute la force, d'autant qu'il ne sera pas question non plus de s'attarder, ne serait-ce qu'un peu, ou alors de manière très superficielle, sur le ressenti du jeune garçon face à tout cela. Il ne faudra pas non plus s'attendre à voir le procès de Ganta un minimum travaillé, puisqu'il est bâclé en 2 pages, ou même à voir la réaction de sa famille. On vous le dit encore: l'introduction va très vite, trop vite, ce qui pourra déstabiliser.

La suite du tome voit Ganta se faire à sa nouvelle vie à Deadman Wonderland, et le lecteur comprend en même temps que lui que cette nouvelle vie sera loin d'être de tout repos: les règles de la prison sont très strictes, et surtout très ardues à respecter. Le moindre faux pas équivaut à une mort soudaine ou à de graves blessures, données par exemple par la pulpeuse Makina, la gardienne en chef de la prison, rigoureusement stricte et un brin sadique. Dans ce nouvel univers où il découvre les règles petit à petit, Ganta va rapidement faire la connaissance de certaines fortes têtes parmi les prisonniers, faussement amicaux, comme le fourbe Yô, clairement mauvais, à l'image de Kôzuji, stéréotype poussé à l'extrême du costaud passant son temps à martyriser tout le monde dès que les gardes ont le dos tourné, ou apparemment gentils, comme la jolie Azami. On a donc des prisonniers aux caractères très variés, même si certains, voire tous, sont décidément trop caricaturaux. Mais parmi tous ceux-là, un personnage tire clairement son épingle du jeu: Shiro, une jeune fille très étrange, sortant toujours de nulle part (une bouche d'égout, par exemple), semblant avoir des capacités physiques assez exceptionnelles, déclarant avoir déjà rencontré Ganta et être son amie, et étant prête à tout pour protéger notre héros, quitte à se blesser à sa place ou à y laisser sa vie, ce qui ne l'empêche pas de toujours conserver une apparence enjouée et insouciante, par exemple en ne pensant qu'a goûter avec le jeune garçon ou à jouer avec lui. Un caractère complètement barré, qui rappelle volontiers un personnage comme Yuno Gasai, l'héroïne sérieusement atteinte de Mirai Nikki. Et au final, si l'on ne sait encore rien de cette très étrange demoiselle, elle intrigue fortement.

Face à tout ça, aux rencontres de ces personnages bons, mauvais ou énigmatiques, des épreuves pour la survie qui débutent déjà, Ganta est forcément amené à devoir rapidement se forger un caractère. Et de ce côté-là, on sera étonné de le voir changer si vite, parfois trop vite, peut-être, par exemple quand il passe d'un caractère craintif à plus affirmé en une page, ou qu'il décide assez subitement de ne pas mourir tant qu'il n'aura pas prouvé son innocence. Au moins, les choses ont le mérite de ne pas traîner, et on espère juste que Ganta ne fera pas partie de ces héros faisant un pas en avant pour mieux reculer par la suite. Pour l'instant, le jeune garçon manque encore de charisme, mais pourrait facilement en gagner.

Arrivé à la fin de ce premier volume, l'objectif de Ganta semble donc clair: il cherchera coûte que coûte à démasquer les coupables pour prouver son innocence... Et si les coupables étaient à l'intérieur même de la prison ? C'est ce que l'on est en droit de se dire, tant les éléments accusant les hautes sphères de Deadman Wonderland commencent déjà à s'accumuler. Les spectateurs semblent ne pas savoir que les jeux mortels le sont vraiment, et beaucoup de choses sombres semblent être cachées, à commencer par les desseins du mystérieux et pas très net vice-directeur Takami. Et que penser de la présence dans la prison du fameux homme en rouge, dont l'existence semble, elle aussi, conservée à l'abri des regards indiscrets ? Qu'on se le dise, les mystères autour de la prison sont bel et bien là, éveillant un peu plus la curiosité du lecteur.

Techniquement, Jinsei Kataoka et Kazuma Kondou nous offrent un travail honorable d'un point de vue graphique. Tous les personnages sont dotés d'un physique aisément reconnaissable, et le trait est expressif sans être foncièrement original. On pourra également compter sur quelques effets gores sympathiques et des petites notes d'humour noir ou barré annonçant un titre assez éloigné des carcans habituels du genre. La mise en scène alterne des plans assez classiques et des perspectives excellentes, à l'image de la double-page, au début, où Ganta découvre, horrifié, tous ses camarades de classe morts. Finalement, le principal problème reste cette gestion des évènements pas toujours bien dosée, parfois vraiment trop rapide, même si elle a le mérite de ne pas faire traîner les choses, et de démarquer l'ensemble d'une bonne partie de la production shônen.
On reste également très perplexes face à certains rebondissements qui sortent de nulle part (mais où Shiro est-elle allée chercher ce taureau ?). Que les auteurs partent dans leur trip, on ne demande pas mieux, mais que cela ne se fasse pas au détriment de la cohérence.

Inégal mais très intrigant, ce premier volume a le grand mérite de nous proposer quelque chose qui change un tant soit peu de la majorité d'autres shônen. Les auteurs doivent encore gagner dans la maîtrise de leur style, pour pouvoir nous convaincre pleinement en nous offrant dans toute sa splendeur ce qui s'annonce comme un shônen bien barré et plus mâture que la moyenne, dans la veine d'autres titres originaux que nous a déjà, à plusieurs reprises, offerts le magazine Shônen Ace, qui nous a notamment permis de découvrir des perles du genre comme MPD Psycho (avant qu'il ne soit transféré dans un magazine seinen), Mirai Nikki ou autre Bienvenue dans la NHK. On attend beaucoup du deuxième volume, qui devrait déjà nous donner une bonne idée de l'orientation que va prendre le titre. Espérons que le gros potentiel se confirme.

Du côté de l'édition, on sera déçu par une traduction franchement moyenne, avec des dialogues manquant parfois de naturel ou s'emboîtant mal ensemble. L'impression souffre de moirages flagrants, un petit effet de transparence est présent, et les pages en couleurs, si l'on sera contents de les avoir, sont de qualité moyenne. Par contre, on remerciera l'éditeur de nous offrir, pour ce titre de la collection Dark Kana, un format égal à celui des titres de la collection Big, pour un prix raisonnable.

source : http://www.manga-news.com/index.php/manga/Deadman-Wonderland/vol-1

Critique de Manga-News sur le tome 2
-critique de Koiwai : en Octobre

Ganta se remet de son combat contre l'homme en rouge. C'est alors qu'il apprend que ce dernier serait enfermé dans le secteur G, un endroit secret inconnu de quasiment tout le monde, y compris Makina. Aidé de Yô et Shiro, Ganta décide malgré tout de partir à la recherche de ce fameux secteur G, mais Makina envoie à leurs trousses Necro Macro, un redoutable robot... Nos héros parviennent finalement jusqu'au secteur G sans trop de problèmes, ce qui laisse d'ailleurs un peu pantois: comment ont-ils fait pour trouver aussi vite un lieu censé être secret ? Ce passage va un peu trop vite, malheureusement.

Quoi qu'il en soit, ce que Ganta va trouver dans le secteur G va dépasser tout ce qu'il imaginait... Ainsi, il va y découvrir, en même temps que le lecteur, de nouveaux personnages assez ravagés dans leur genre, à commencer par le dénommé "Corbeau", contre qui il devra se battre dans une arène... Car le secteur G n'est autre qu'un lieu où sont enfermés tous les porteurs du mystérieux pouvoir qu'a montré Ganta précédemment, porteurs destinés à s'affronter en duel. Et tandis que le gagnant se voit récompensé en CP, le perdant est sommé de léguer une partie de son corps à la science.
Les mystères du secteur G se dévoilent donc, en même temps que la nature du pouvoir de Ganta, qui semble directement en lien avec le grand tremblement de terre de Tokyo... Mais de quelle manière exactement ?
Quant à Yô et Shiro, ils restent on ne peut plus énigmatique. Quel est l'objectif exact de Yô ? Qui est la fille qu'il recherche ? Et d'où vient la grande force que Shiro montre régulièrement ? Est-elle totalement saine d'esprit ? Au vu de la fin du volume, on peu en douter fortement...
Enfin, le vice-directeur de la prison paraît plus suspect que jamais, surtout après la déclaration qu'il fait à Ganta au sujet de son emprisonnement. Et quelle peuvent donc être les probablement malsaines expériences qu'il effectue à partir des parties de corps qu'il récupère ?

Entre des personnages qui ont pour la plupart un grain, des mystères de plus en plus intrigants, un coup de crayon assez dense, expressif et un poil gore, et des plans parfois délicieusement originaux, ce deuxième tome se construit comme un huis-clos barré, mystérieux et un brin malsain qui promet une suite tout aussi plaisante. Malgré tout, tout n'est pas parfait: à force de vouloir nous offrir un récit sans temps morts, les auteurs vont trop vite lors de certains passages. On garde ici en tête cette rapidité avec laquelle nos héros trouvent le secteur G, mais surtout, on a le sentiment que la découverte de la prison et de ses règles, de manière générale, s'est passée un peu vite, ce qui décontenance un peu plus.

Globalement, Deadman Wonderland commence bien et promet une suite qui devrait encore gagner en qualité.

source : http://www.manga-news.com/index.php/manga/Deadman-Wonderland/vol-2

Critique de Jeux expo.com
en Octobre

-Très bonne surprise que ce Deadman Wonderland. Le récit se montre très original, et derrière une tournure fantasy, le récit se montre plus profond qu'escompté, et dénonce même certains travers de la réalité. Bref, ce shonen est à découvrir de toute urgence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lord brook

avatar

Messages : 439
Points : 826
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 25
Localisation : France

MessageSujet: Re: lire les articles sur Deadman Wonderland   Ven 19 Nov - 19:15

Murmures (site web)
le dimanche 17 octobre 2010

- Une série un peu sombre et politiquement incorrecte, ça fait toujours du bien par où ça passe ! Même si Deadman Wonderland aurait pu taper plus fort et tient ainsi plus du shonen que du seinen, ce manga nous plonge dans un univers sombre, un Disneyland absurde et inquiétant, qui nous distraie agréablement de ce que l’on a l’habitude de lire. Mêlé à tout cela, les étranges pouvoirs que Ganta a reçu offre un autre angle d’attaque que le huis clos et la quête de justice liés au thème carcéral. Graphiquement, c’est beau et propre, comme on l’avait déjà découvert avec Eureka Seven. Les univers de science-fiction conviennent bien à ce style. Bilan, c’est une nouvelle série prometteuse qui nous est présentée là ! Pour tous les amateurs d’ambiances particulières.

Made In Japan
en octobre 2010

- "Belle curiosité que ce nouveau seinen proposé aux éditions Kana. On attend la suite avec impatience."

Mademoizelle (site web)
le mercredi 20 Octobre 2010

- Ganta est un ado comme les autres. Mais un jour ordinaire, un homme habillé tout en rouge apparait dans sa classe, et assassine tous ses camarades sous ses yeux. Seul survivant du carnage, Ganta est tout de suite accusé, et enfermé à Deadman Wonderland.

Deadman Wonderland, dans un Japon du futur, c’est en même temps une prison, et une sorte de parc d’attraction. Les condamnés à mort s’affrontent pour le bonheur du public.

Ganta, petit gosse de 14 ans plutôt innocent et naïf, va devoir survivre dans ce monde impitoyable. Chose qui va lui être grandement facilitée par Shiro, une étrange jeune fille qui le colle et semble très bien le connaitre…

Deadman Wonderland, c’est un manga bourré d’action, et très sombre. Le scénario gagnerait à être un peu plus développé (mais malheureusement, dans les mangas, il faut souvent faire un choix entre action et narration, si on veut garder un rythme captivant), car l’idée de départ est bonne. Mais graphiquement, le manga tient ses promesses, on en prend pleins les yeux dans les scènes de combat.

Un seinen qui ravira les amatrices du genre, où se mêle adolescence, univers carcéral, freaks et pouvoirs surnaturels…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lord brook

avatar

Messages : 439
Points : 826
Date d'inscription : 25/05/2010
Age : 25
Localisation : France

MessageSujet: Re: lire les articles sur Deadman Wonderland   Lun 21 Fév - 19:55

Playback (site web)
le jeudi 25 novembre 2010

- L’imagination de certains me sidère. Rien ne leur fait peur, les scénarios les plus invraisemblables, les mélanges des genres les plus casse-gueule… ils foncent et parviennent à t’emmener dans leur monde tordu. L’intrigue de Death Note était déjà pas mal twisted et morbide mais Deadman Wonderland la bat (presque) à plate couture.

D’abord, il y a un pitch plus que complexe : l’histoire d’un gamin accusé d’avoir tué tous ses camarades de classe – sauf que c’est pas vrai, le coupable c’est un mystérieux «homme en rouge » - et se retrouve dans un prison ouverte au public. A l’intérieur, on y meurt joyeusement tandis que les spectateurs croient que c’est du chiqué, on inocule un poison aux prisonniers qui, s’ils n’avalent pas un antidote tous les trois jours, perdent la vie. Bien sûr, la matonne en chef est sexy et cruelle, le personnage principal cache en lui un super-pouvoir et – j’oubliais – Tokyo a été ravagé dix ans plus tôt par un tremblement de terre…Très gore et intrigante, cette série a son trailer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: lire les articles sur Deadman Wonderland   

Revenir en haut Aller en bas
 
lire les articles sur Deadman Wonderland
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kazuma Kondou et Jinsei Kataoka - Deadman Wonderland T1
» Deadman Wonderland
» Deadman Wonderland
» [manga] Deadman Wonderland
» Deadman Wonderland

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le départ vers Deadman Wonderland :: Deadman Wonderland News !-
Sauter vers: